Le système immunitaire nous permet de faire face aux agressions permanentes de notre environnement. Cependant, l’exposition répétée à des agresseurs ou une mauvaise hygiène de vie peuvent perturber l’équilibre de ce système. La micronutrition cellulaire et les médecines douces apportent des solutions concrètes et efficaces pour renforcer nos défenses immunitaires. Alors quel meilleur moment autre que l’automne pour préparer l’hiver ? Suivez nos conseils !

La vitamine D

Bien plus que la vitamine du soleil

La vitamine D possède des propriétés vitaminiques et hormonales d’où son importance pour notre santé.

Dosé à 200 UI (unités internationales), ERGY-D du laboratoire Nutergia est riche en vitamine D3 d’origine naturelle qui contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

La vitamine D est conseillée lors des périodes hivernales ou à risque comme les saisons polliniques, pour les enfants en période de croissance et lors de fragilité osseuse et/ou musculaire (ménopause, senior, sportif).

La vitamine C
vitamine-c-pharmacie-villelongue-salanque

Connue aussi sous le nom d’acide ascorbique, la vitamine C doit obligatoirement être apportée par l’alimentation. En effet, contrairement à la plupart des animaux, l’homme est incapable de la synthétiser. De plus, à cause de son caractère soluble, elle est peu stockée dans l’organisme d’où un apport quotidien nécessaire. A noter aussi qu’elle est facilement détruite par la chaleur et à la lumière ! Donc, attention à la cuisson des aliments qui en contiennent: optez pour des cuissons douces, à la vapeur notamment.

La vitamine C est très souvent associée à la notion d’immunité. On l’évoque facilement en cas de fatigue persistante, de sensibilité aux infections (affections ORL fréquentes, récidives d’herpès, etc …). C’est un puissant antioxydant et un cofacteur pour une famille d’enzymes de biosynthèse et de régulation des gènes. Les actions de la vitamine C sont donc multiples et fondamentales.

La recherche a prouvé que, et en l’absence de contre-indication, des doses préventives quotidiennes de 250 mg à 1 g de vitamine C réduisaient significativement le risque de contracter un rhume.

Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

Enfin, elle contribue à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer d’origine végétale.

Ce sont les fruits et les légumes colorés et crus qui en contiennent le plus : poivron rouge, orange, citron, pamplemousse, framboise, fraise, brocoli, tomate… Si toutefois l’alimentation est déficitaire en vitamine C, les compléments alimentaires seront alors d’un plus grand secours.

Une cure de probiotiques

L’intestin est la principale porte d’entrée des bactéries et virus responsables de maladies infectieuses.  Il est en contact avec le milieu extérieur par le biais des aliments ingérés. Il a pour mission d’arrêter les organismes pathogènes et a donc un système de défense élaboré dont la flore intestinale est l’arme principale. Composée de milliards de bactéries, elle est essentielle pour le bon fonctionnement du corps.

Quand l’hiver approche, il est donc important d’aider sa flore intestinale grâce aux probiotiques. Ils viennent renforcer les défenses naturelles et contribuent au bien-être général.

Les probiotiques peuvent être apportés par l’alimentation (yaourts et laits fermentés par exemple). Mais vous pouvez aussi les trouver dans des compléments alimentaires.

Pour être efficaces, les probiotiques doivent être consommés quotidiennement sur une période assez longue. Nous vous recommandons de faire des cures aux changements de saisons.

Venez découvrir Ergyphilus Plus du laboratoire Nutergia ou encore Ferments Lactiques Défenses+ du laboratoire Giphar, les soins de pharmaciens !

Les 4 oligoéléments indispensables pour le système immunitaire

Parmi les oligoéléments, quatre doivent retenir notre attention : le manganèse, le cuivre, le sélénium et le zinc. Ce quatuor de choc soutient notre système immunitaire et le prépare à faire face aux agressions hivernales. Normalement apportés par une alimentation équilibrée et variée, un coup de pouce est parfois nécessaire grâce aux compléments alimentaires.

Chez les personnes âgées notamment, les observations montrent qu’elles n’atteignent pas toujours les apports nutritionnels conseillés. Une supplémentation peut donc être utile pour relancer leur métabolisme particulièrement l’hiver où l’organisme est mis à rude épreuve par le froid et les virus.

Quoi qu’il en soit, prendre des oligoéléments est utile pour toute personne sujette aux infections à répétition durant l’hiver. Consommés sous forme de cure, ils constituent un excellent moyen de prévention.

Les plantes, médecine millénaire

On ne présente plus la phytothérapie, tant cette médecine utilisée depuis la nuit des temps a fait ses preuves. En période de forte circulation virale ou de fatigue, la phytothérapie donne un coup de pouce à nos défenses immunitaires.

Ginseng, curcuma, huile de pépin de pamplemousse, échinacée, propolis, acérola, sans oublier les huiles essentielles d’arbre à thé, de ravintsara… le choix est important. Nombreuses sont les plantes qui possèdent des vertus insoupçonnées pour nous aider à affronter l’hiver.

Cependant, quelques mises en garde s’imposent. Certaines pathologies ou la prise de certains médicaments contre-indiquent le recours aux médecines naturelles. Aussi, nous vous conseillons vivement de ne pas consommer par vous-même les produits de phyto- ou aromathérapie sans avoir demandé au préalable l’avis de votre pharmacien ou médecin.

Pour plus de conseils, n’hésitez pas à venir nous rencontrer directement à la pharmacie !