Retour à la page des services
L’orthopédie

L’orthopédie est une branche de la médecine qui a pour objet de prévenir ou de corriger les déformations et les malformations (congénitales ou acquises) des os, des articulations, des muscles et des tendons. Pour cela, nous avons recours à un dispositif médical ou appareillage orthopédique qui sera le moyen technique de compensation dudit déficit.

Orthèses et prothèses

Ces deux dispositifs médicaux possèdent des fonctions bien distinctes.

  • D’abord l’orthèse : qui est un appareil destiné à protéger, immobiliser ou soutenir une partie défaillante du corps, comme par exemple un collier cervical ou une ceinture de soutien lombaire
  • et la prothèse : qui remplace en totalité ou en partie un organe ou un membre et lui restitue sa fonction ou son aspect original (œil, prothèse mammaire externe…)

Les effets thérapeutiques recherchés sont :

  • l’antalgie
  • la cicatrisation (des os, muscles, cartilages, ligaments, tendons et peau)
  • la stabilisation des articulations
  • la correction d’une attitude vicieuse
  • la compensation
  • et la prévention.

L’appareillage orthopédique exerce son action selon 4 modes :

modes action orthopédie

 

Notion de petit et grand appareillage

Aussi bien orthèses que prothèses peuvent appartenir à l’une ou l’autre des catégories suivantes.

  • Le petit appareillage

C’est un dispositif médical le plus souvent de série, sous-entendu préfabriqué et existant en plusieurs tailles différentes. Il permet de compenser une fonction organique déficiente. Le petit appareillage englobe les orthèses comme les semelles orthopédiques, les bandages et les vêtements de contention, les attelles, les genouillères, les minerves ou encore les ceintures lombaires.

Ces appareillages sont prescrits sur ordonnance et sont remboursés à hauteur de 60 % de la base de remboursement par l’assurance maladie lorsqu’ils sont inscrits sur la liste des produits et prestations remboursables (LPPR). Toutefois, leur prix de vente est libre ce qui implique quelquefois un reste à charge pour le patient.

Ces dispositifs médicaux sont délivrés en pharmacie.

  • Le grand appareillage orthopédique ou « GAO »

Celui-ci rassemble les orthèses comme les orthèses totales de nuit, les verticalisateurs, les corsets et les prothèses des membres supérieurs et inférieurs. Le grand appareillage concerne en général des affections plus sévères (pathologies lourdes et handicapantes). Ainsi, leur conception, fabrication et délivrance sont réservées aux orthoprothésistes. Ils conçoivent et réalisent des orthèses et prothèses sur mesure grâce à un moulage préalable.

Avec qui travaillons-nous ?

Pour répondre à vos besoins, nous mettons à votre disposition différentes marques et gammes de dispositifs médicaux.

Pathologies de l’appareil locomoteurs

De la tête aux pieds, en passant par le cou, les épaules, les bras, les mains (doigts et poignets), le dos et les membres inférieurs (genoux, chevilles, pieds), vous trouverez des produits de grands laboratoires pharmaceutiques, spécialistes de l’orthopédie depuis de très nombreuses années.

orthopédie laboratoires

Troubles veineux

L’insuffisance veineuse résulte d’une altération de la paroi des veines qui entraîne un retour insuffisant du sang vers le cœur. Le sang stagne alors dans les membres inférieurs, entraînant lourdeurs et douleurs. Le traitement de ce trouble repose sur le port de bas de contention plus ou moins associé à la prise de médicaments veinotoniques et à des drainages lymphatiques réguliers. Dans des situations plus graves, il est également possible de traiter la ou les veines défectueuses par sclérothérapie chez un angiologue.

Dans sa terminologie médicale, un bas de contention correspond à une orthèse de compression veineuse. Il se présente sous la forme de mi-bas ou chaussettes, de bas cuisse ou encore de collant de contention.

Grâce aux progrès technologiques des fabricants qui innovent avec des solutions et des fibres de plus en plus performantes, esthétiques et confortables, un large choix s’offre à vous : chaussettes colorées en matières naturelles (soie, lin, laine, coton…), collants transparents ou semi-transparents, à motifs… Les bas de contention sont des produits de série, existants dans de nombreuses tailles et hauteurs pour s’adapter le mieux à la morphologie du patient. Il est également possible de faire des bas de contention sur mesure, notamment pour des morphologies spécifiques.

troubles veineux

Lymphœdème et cancer du sein

Un lymphœdème du membre supérieur est un gonflement provoqué par le ralentissement ou le blocage de la circulation de la lymphe. C’est un effet secondaire possible de tout geste ou traitement réalisé au niveau de l’aisselle, comme un curage ganglionnaire dans le cadre d’un cancer du sein. Cet effet est majoré quand la chirurgie est associée à la radiothérapie. La lymphe qui ne circule plus correctement, s’accumule parfois dans la peau du bras du côté du sein opéré et peut entraîner une augmentation de son volume. L’apparition d’un lymphœdème n’est pas systématique. Mais lorsqu’il est présent, son intensité est variable. Il peut être limité à la main, s’étendre à l’avant-bras, voire parfois au bras complet.

Un des moyens de le traiter est la pose d’une orthèse de compression ou manchon. Ce dispositif exerce une pression externe qui va s’opposer aux pressions tissulaires responsables des œdèmes. Réalisé sur mesure, le manchon est à porter en continu dans la journée ou lors de certaines activités.

manchon thuasne

Respect des règles de bonnes pratiques

Nous possédons une pièce de confidentialité, isolée visuellement et phoniquement et accessible aux personnes à mobilité réduite. Votre intimité en sera préservée lors de l’essayage des orthèses.

La dispensation d’orthèses relevant du petit appareillage doit être conforme à la réglementation en vigueur de la profession d’orthopédiste-orthésiste. Aussi, tous nos pharmaciens détiennent le Diplôme d’Université « Pharmacien Orthopédiste-Orthésiste ».