Retour à la page des services
Contexte de mise en place du dépistage du diabète en officine

Un décret d’août 2016 autorise le pharmacien d’officine à réaliser des tests de glycémie capillaires aux patients dans le cadre de campagnes de prévention du diabète. Il s’agit là d’une avancée importante qui contribue à faire évoluer le rôle de toute l’équipe officinale dans la prévention, la sensibilisation, le traitement et le suivi des patients en collaboration avec le médecin généraliste. Bien souvent, la pharmacie est le point d’entrée dans le parcours de soin d’un patient. L’objectif est de favoriser le diagnostic précoce du diabète et ainsi d’optimiser sa prise en charge pour prévenir la survenue de complications.

En France, 5,3% de la population est concernée par cette pathologie soit 3,5 millions de personnes. Sa prévalence et le nombre de patients traités ne cessent de progresser ce qui représentent un véritable enjeu de santé publique. On estime que près de 700 000 adultes sont diabétiques mais l’ignorent. Le diabète de type 2, communément appelé diabète gras, se caractérise dans les premières années par l’absence de symptômes spécifiques ce qui explique un retard de diagnostic, estimé entre 9 et 12 ans, posé parfois au moment de l’apparition des complications.

diabète et insuffisance rénale chronique terminale   diabète et cécité diabète et amputation

 

Quelques généralités sur le diabète
Définition

Le terme de diabète regroupe un ensemble de maladies qui ont en commun une carence absolue ou relative en insuline, entravant ainsi l’activité hypoglycémiante de cette hormone. Maladie longtemps silencieuse, le diabète se caractérise par une augmentation de la glycémie à jeun. Au fil des années et en l’absence de traitement, cette hyperglycémie entraine de nombreuses complications :

  • vasculaires :
              • Micro angiopathie : rétinopathie, néphropathie, neuropathie
              • Macro angiopathie : insuffisance coronaire, AVC, artérite des membres inférieurs
  • métaboliques : hyperosmolarité, acido-cétose
  • infectieuses : infections de la peau, des muqueuses, ORL…
  • neurologiques
  • autres : cataractes précoces, malformations et macrosomie fœtale
Diagnostic et suivi
  • La glycémie :
              • Glycémie à jeun ou pré-prandiale :
                  • Elle est représentative de la capacité de libération des sucres par le foie. Elle rend compte de la fonction hépatique nocturne qui a pour rôle de :
                    – réguler et réprimer la dégradation du glycogène hépatique
                    – diminuer le glucose sanguin circulant
                  • Cette valeur est donc uniquement représentative de l’action de l’insuline du patient et de sa présence. Ainsi la glycémie à jeun est représentative de la capacité du foie à réguler la synthèse de glucose grâce à l’insulinosécrétion.
              • Glycémie post prandiale :
                  • Elle doit être prise au moins une heure trente après le repas. Sa valeur doit être inférieure à
                    – 1,4 g/l ou 1,26 g/l si elle est prise deux heures après le repas
                  • Elle traduit la capacité de l’organisme à stocker les sucres de façon efficace. Une valeur anormalement élevée peut donc révéler un problème de résistance périphérique (stockage au niveau musculaire et hépatique).

Le diagnostic du diabète est établi par la mesure de la glycémie à jeun à 2 reprises. Les valeurs doivent être inférieures à 1,26 g/l après 8 heures de jeûne.

Une personne est considérée comme prédiabétique quand sa glycémie à jeun a une valeur comprise entre 1,05 g/l et 1,25 g/l. Dans ce cas, on conseillera de pratiquer une activité physique et d’observer des règles diététiques afin de retarder l’apparition de la maladie.

  • Taux de HbA1c ou hémoglobine glyquée :

La valeur de l’HbA1c est directement proportionnelle à la concentration de glucose dans le sang sur une période de 3 mois. Son dosage peut s’effectuer à n’importe quel moment de la journée sans être nécessairement à jeun. Il s’exprime sous forme de pourcentage. Les valeurs sont :

              • 6% chez un sujet sain
              • 6,5% en tant qu’objectif chez un diabétique.

Il existe une corrélation étroite entre la valeur de l’HbA1c et les risques de complications.

Chez le patient âgé, on tolère des valeurs supérieures. En effet, passé un certain âge, les risques de complications sont considérés comme moins graves qu’une éventuelle hypoglycémie.

  • Mesure de la glycémie capillaire :
La glycémie capillaire est la mesure du taux de sucre dans le sang au niveau d’un tout petit vaisseau, que l’on appelle un capillaire. Pour déterminer sa valeur, on pique le doigt avec un stylo autopiqueur armé d’une lancette. On dépose ensuite la goutte de sang obtenue sur une bandelette, insérée dans le glucomètre. Ce dernier affichera instantanément le résultat.

Le contrôle de la glycémie capillaire constitue un élément essentiel du traitement car il permet au malade de gérer son diabète. Mais, il a aussi pour rôle de lui faire prendre conscience de sa maladie qui est le plus souvent asymptomatique. Il lui permet ainsi d’évaluer le résultat de ses efforts (sport et diététique) et les conséquences de ses écarts.

Les glucomètre ou lecteurs de glycémie sont de plus en plus simples à manier et gardent en mémoire les glycémies ce qui permet in fine d’ajuster les doses d’insuline et leur répartition journalière.
Les principales causes de l’hyperglycémie
  • Une alimentation plus riche en glucides qu’à l’habitude
  • Une diminution de l’activité physique
  • Une insuffisance d’insuline et/ou de médicaments antidiabétiques (erreur de dosage ou
    oubli d’une dose)
  • Un stress physique (maladie, chirurgie, infection, fièvre…)
  • La prise de certains médicaments
Que proposons-nous en pharmacie ?

Si la prise de sang reste incontournable pour le diagnostic, il est possible d’évaluer sa prédisposition à la maladie par un test de dépistage du diabète. Nous vous proposons de réaliser un test simple et rapide du diabète directement dans en pharmacie.

dépistage rapide dt2              dépistage dt2 indolore

Qui est concerné ?

A partir de 45-50 ans ou pour toutes personnes présentant des symptômes qui peuvent faire suspecter un diabète :

  • Soif excessive
  • Besoin très fréquent d’uriner
  • Amaigrissement
  • Fatigue, somnolence
  • Nausées, maux de ventre
  • Haleine à odeur de pomme, hyperventilation
  • Etourdissements, malaise, trouble de la conscience

Mais surtout celles qui présentent des facteurs de risque comme :

              • le surpoids
              • des antécédents familiaux de diabète
              • un excès de cholestérol
              • de l’hypertension artérielle
              • le tabagisme.
Comment est effectué le dépistage du diabète en pharmacie ?

Nous réalisons un test de glycémie capillaire, rapide et indolore, sur toutes personnes éligibles. L’idéal est d’être à jeun ou à distance du dernier repas d’au moins 2 heures. Si ce n’est pas le cas, nous vous proposerons un rendez-vous ultérieur.

  • Méthode de prélèvement :
              • Le patient doit se laver les mains à l’eau chaude puis de masser le doigt vers le bas afin de stimuler la circulation.
              • Nous vous piquerons ensuite le bord externe d’un doigt (en évitant le pouce et l’index).
              • Vous pourrez prélever vous-même la goutte de sang et la déposer sur une bandelette réactive déjà introduite dans le lecteur de glycémie.
              • Le résultat s’affiche en quelques secondes.
  • Interprétation des résultats :
              • Glycémie < 1,10 g/L : bravo ! Votre glycémie est dans la norme.
              • 1,10 < glycémie < 1,25 g/L : une certaine vigilance s’impose. Nous vous proposons un autre rendez-vous pour une nouvelle mesure et refaisons ensemble un point sur l’alimentation, l’exercice physique, et la réduction pondérale si nécessaire.
              • Glycémie > 1,26 g/L : nous vous proposerons d’effectuer un second dosage, après un jeûne de 8h. Si la valeur est confirmée nous vous orienterons vers votre médecin traitant.
              • Glycémie > 2 g/L au premier dosage : nous vous orientons directement vers votre médecin traitant.
En résumé

dépistage dt2